Ferme d'Animaux
Sauvés de la Mort
Faire un don

Le foie gras : les coulisses du délice

Rudy Boutte
25 novembre 2019

Informations importantes : Cet article à pour unique but d’informer. Il n’a pas pour vocation de diffuser une opinion quelconque, mais bien de vous permettre à vous tous, en tant qu’individu, de forger votre propre opinion.

Dans un premier temps, nous allons récapituler ce qu’est le bien-être animal en se basant sur la définition donnée par l’Organisation Mondiale de la Santé Animale. Puis dans un second temps, nous allons énoncer un certain nombre d’éléments qui concernent le gavage de canards au sein d’une production de foie gras, que nous avons pu récolter au travers de différentes sources, dont un éleveur qui s’occupe du gavage de canards et qui a accepté de nous ouvrir les portes de son élevage tout en répondant à nos questions, nous laissant filmer et prendre des photos.

Bien-être animal

Le bien-être animal désigne, selon l’OIE (Organisation Mondiale de la Santé Animale), “l'état physique et mental d'un animal en relation avec les conditions dans lesquelles il vit et meurt”. En d’autres termes, cela désigne l’état à la fois physique et mental de l’animal, en fonction des conditions dans lequel il évolue, du début de sa vie jusqu’à sa mort.

De plus, ce dernier est composé de cinq libertés fondamentales universellement reconnues, fondées scientifiquement et énoncées par l’OIE :

  1. Absence de faim, de soif et de malnutrition
  2. Absence de peur et de détresse
  3. Absence de stress physique et thermique
  4. Absence de douleur, de lésions et de maladie
  5. Possibilité pour l’animal d’exprimer les comportements normaux de son espèce

L’OIE souligne également le fait que le bien-être animal requiert la prévention et le traitement des maladies, une protection appropriée, des soins et une alimentation adaptée, des manipulations sans cruauté, abattage ou mise à mort effectuées dans des conditions décentes.

 

Production de foie gras

Tout commence dans un hangar industriel où des cannes sont inséminées artificiellement par l’humain :

Mise en couveuse des oeufs puis les canetons sont triés à l’éclosion : les femelles,  mâles non conformes* sont broyés, les mâles conformes poursuivent vers l’étape suivante : Débecquage avec un sécateur, en coupant la moitié du culmen, ou avec une débecqueuse cautérisante (brûlé à haute température).

mâles non conformes* : trop petits, de couleur foncée, atteint de malformations ou faibles

Les canetons restant sont envoyés dans des bâtiments industriels pour grandir. Ils y restent 3 semaines, puis sont dégriffés : mutilation des griffes des canards.

Pendant 9 semaines, ils sont pré-gavés. Le pré-gavage consiste en la répétition du schéma suivant : 2 jours nourrit, 1 jour et demi affamés (sans aucune nourriture), puis cela recommence. Cette étape vise à agrandir leur jabot (l’endroit par où passera la mixture durant le gavage, le fond du cou des canards) en les privant de nourriture 43% de leur temps, soit 27 jours affamés pour 36 jours nourris.

Âgés de 12 semaines, ils sont ensuite envoyés dans de grands bâtiments industriels comme celui-ci dessous, nuit et jour enfermés par 10 dans des cages d’un mètre cinquante de long sur environ cinquante centimètres de large avec un fond en grille métallique. Ils sont ensuite gavés de force matin et soir par l’humain : 1Kg de mixture en 4 à 7 secondes à travers un tube de près de 15 centimètres.

Au début, la dose ingérée de force est de 0,4Kg car un gavage d’1Kg dès le début fait exploser leur jabot. Cependant, l’explosion du jabot durant le gavage est fréquent. Entre 2 et 4% meurent durant l’étape du gavage.

Ils sont gavés de force pendant 11 jours jusqu’à ce que le foie atteigne sa taille maximale, compresse les autres organes et ne puisse plus grossir davantage. Il est également important de noter que le seul accès d’eau qu’ils ont est un même abreuvoir pour deux rangées complètes de cages ce qui fait que l’eau est rapidement salie et rarement changée.

De plus, afin d’optimiser le gavage, il y a un canal qui envoie de l’air dans le tube pour accélérer le gavage. Dans un environnement sale, ils évoluent la plupart du temps avec de la “bouillie” sale sur les plumes, les pattes et le corps.

Après l’étape du gavage, ils sont tués pour récupérer leurs foies et tout ce qu’il est possible de récupérer sur leurs carcasses. L’éleveur nous a expliqué que même lorsque les foies sont malades, ils sont mélangés à de l’eau en très grande quantité, ce qui donne l’impression qu’ils sont sains puis le tout est mélangé avec d’autres foies.

Nous publierons prochainement une vidéo tournée dans l’élevage pour vous montrer concrètement comment cela se passe à l’étape du gavage, tout en ayant des commentaires de l’éleveur.

Classement des pays en terme de protection animale
Notre monde évolue constamment et laisse place à de nombreux projets, notamment en terme de législation autour de la protection animale et du respect de ces derniers. En se basant sur de nombreux facteurs, la World Animal Protection a mis en place un système de notation des pays sur la protection animale.
Rudy Boutte
07 octobre 2019
Guide de l'alimentation N°8 : Qu'est-ce que mange une chèvre ?
Les chèvres sont des herbivores ruminants et possèdent donc un système digestif complexe. Leurs besoins alimentaires sont spécifiques à leur espèce, et varient en fonction des saisons, de leur environnement et de leur santé.
Rudy Boutte
29 septembre 2019
A quoi servent les reçus CERFA ?
Les associations reconnus d’utilité publique ou d’intérêt général peuvent vous fournir un reçu CERFA lorsque vous leur faîtes un don financier ou un don en nature. Cependant, beaucoup ne savent pas exactement ce que cela signifie ni même à quoi cela sert.
Rudy Boutte
25 août 2019